Téléthon de Trausse Minervois

19 novembre 2017

Un joli ride de plus à Trausse !
Après une année off en 2016, la rando du Téléthon revient en 2017 pour colorer une belle journée d'automne.
De bon matin, la foule est dense dans ce village audois. Cinq cents personnes environ ont du faire le déplacement, pour faire le tour des merveilleux sentiers qui vont composer tous ces très bons parcours.

On approche de l'hiver, ça caille un peu ! Mais avec un beau ciel dégagé et du soleil qui va vite venir réchauffer un peu la température, on aura une balade idéale.



Chaleur et bonne humeur dans la salle du foyer municipal pour s’inscrire et déjeuner. On en profite pour saluer les copains.
Côté club on est un bon petit troupeau un peu éparpillés.

Départs libres pour un choix de parcours à la carte. 20, 33, 43 et 53 km.
Un peu avant 8h30 on bouge. Option grand circuit.
Quelques km sur les petits chemins et on se retrouve bien vite dans les singles ludiques.
Beaucoup de monde en file indienne au début. Ça se décantera assez rapidement ensuite.
La première partie d'une quinzaine de km, se situe sur la garrigue de Paulignan. La monotrace y est déjà omniprésente, et enchaîner ces enfilades incessantes se révèle plus qu'excellent !
On est habitué certes à Trausse, mais ça reste toujours aussi bon.



La parcours reste toujours bien physique et demande de l'énergie pour gravir les ondulations du relief, et les multiples petites bosses.

Km 15 on aperçoit une attroupement en bordure d'une vigne. Halte là les amis, on ravitaille.
Bien sympa tout ça pour faire une petite pause et manger un morceau.
Ça repart un peu plus tard.

Quelques morceaux de pistes font la liaison vers le Chapelle Saint-Roch, avant de reprendre le défilé abondant de singles en tout genre. Vas y qu'on s'amuse sans modération !
Après les grimpettes, les petites descentes qui se multiplient sont un pur régal.
Les traces sont super bien entretenues et rasées de frais pour certaines. On devine le travail en amont des associations locales qui semble considérable. C'est propre et impec partout.

La merveilleuse trace se déroule quasiment partout en sentiers.
Km 28 ravito numéro 2. Le temps d'une belle pause pour déguster quelques gourmandises et saluer Miguel qui a quitté ses chapelles, pour venir arpenter le sentier de Trausse :-)



On est à mi-parcours. Le tricotage des singles continue encore pour la reprise, avec toujours une belle énergie à dépenser pour progresser dans cette belle trace. Ça fatigue autant que ça amuse le bazar !
On approche doucement de la montée classique à la vieille carrière de la Boriette.
En bas de la bosse, c'est la dernière séparation des circuits. Le 43 poursuit vers la droite. Quant à nous c'est vers là-haut qu'il faut aller.
Cette bosse s'améliore cette année j'ai trouvé. Elle est toujours aussi raide, mais le terrain est bien plus tassé et stable qu'auparavant. Moins accidenté par les petites pierres mobiles, ce qui la rend un peu moins "rude".

Plus haut, c'est pas finit ! Après le bout de piste, on bifurque vers la zone de la Planète. Des sentiers très techniques, bien accidentés, sur un profil montant, qui sont épuisants à passer.
On enchaîne comme ça plusieurs zones avec un bon dénivelé à grimper.
Et par ici vous êtes seuls au monde ! On n'a pas trouvé un chat sur toute cette boucle qui fait environ huit ou neuf km.
Avec le recul je me dis que je me serais contenté du parcours 43 km. J'ai eu un peu de mal à passer ces difficultés aujourd'hui.
Le côté positif par contre c'est que visuellement c'est superbe sur ces crêtes, avec ce beau soleil et les panoramas environnants.



Pour le balisage, c'est la rubalise et des panneaux de couleurs pour les bifurcations ou les aiguillages des différents parcours.
Faut bien suivre vu que la trace se croise à plusieurs reprises. Quelques hésitations parfois, quelques interrogations, on manquait les croisements sur les parties un peu rapides, mais pas de gros soucis globalement.

Une fois tout en haut, longtemps après 😊, il faut bien redescendre un peu.
Eh bien ça va mieux forcément ! Même si ça tabasse copieux. On a tôt fait de reperdre l'altitude accumulée.
Km 44 environ, on revient sur les parcours commun, tout en retrouvant cette espèce d'ivresse dans ces excellentes monotraces qui reviennent à la charge à partir de la vieille Tour de Biot.
Jusqu'à l'arrivée quasiment on va dérouler une ribambelle de sentiers à profils descendants, sur ce qui reste peut être le meilleur du parcours.
Entre les descentes moelleuses dans les sous bois, les petits toboggans sensass, les monotraces remuantes sur les petits balcons de gorges, les virolos de la garrigue de Jappelout, c'est l'amusement perpétuel.

Sur le final, on retrouve Philippe de Tuchan, ainsi qu'Alain et Martine.
Dans les trois derniers km, on n'a pas tout pigé au niveau balisage, donc j'ai fais avec ce que je connaissais pour revenir au village.



Un peu plus de treize heures à l'horloge, on termine cette belle trace physico-ludique.
53 km avec 1650 m de positif. Un peu moins de 5 h en tout dont une demi heure d'arrêt.

Dans la salle du foyer, un dernier ravitaillement vous attend. La saucisse grillée est bienvenue. Vin blanc, rosé, rouge, du sucré et du salé, on est pas bien là ?!!
Il fait toujours bon autour de la table, et c'est aussi l'occasion de retrouver bon nombre de copains et copines.

Une rando du Téléthon pleinement réussie encore.
Bravo et grand merci à l'association "Autour de Trausse".
Cette "balade" propose chaque année une superbe composition de traces toujours aussi agréables et récréatives.

Vivement 2018 😊.



Rando au profil du Téléthon





Une belle table d'accueil garnie de dessert 😊





Beaucoup de monde - Belle réussite





L'automne c'est top, et quand c'est à Trausse, c'est encore mieux !





Ravito 1 - Eddy, Momoye, Didier





On repart en groupe avant que ça éparpille un peu





Avec Miguel au ravito 2





Philippe de Tuchan





Martine





Sophie ou la joie en continue





Marie Pierre en mode pédestre





Débriefing du Coach JeanMi. Faut les cadrer les jeunes !!





Jean Pierre - Greg - Pierre


Causerie :

  1. Toujours aussi chouette de te lire Yves :)
    ça fait plaisir de revivre ces bons moments avec des mots et des images.

    RépondreSupprimer