Roc Trespouzien - 2 ème tour

11 novembre 2015

Après avoir vécu une excellente édition en Avril dernier, on a remis les roues aujourd'hui sur les fabuleuses monotraces lotoises du Roc Trespouzien.
Les grands parcours millésimés sont toujours excellents à déguster.
Tiens déjà un jour férié en semaine, ça tombe bien pour bâtir vite fait un petit programme vtt qui va aller bien.

Quand en plus de ça, la météo de novembre ressemble plus à un mois de septembre question température, c'est encore une meilleure raison de venir faire défiler les sentiers.

https://goo.gl/photos/nTrsisPhxSbNd6xP9Rendez-vous Trespoux 8h15.
La Tour relais est encore embrumée, le soleil se planque et les bicyclettes s'impatientent.
Au thermo, sept ou huit degré quand neuf zigotos surgissent du brouillard.
Freddy, André, Alex, Guy, Patrick, Martine, Nico, Pierre et moi.



Le programme du jour devait être concentré sur la base du grand parcours de 60 km, avec juste quelques coupes franches pour enlever une bonne dizaine de km et permettre de ne pas rentrer trop tard.
On cause, on discute, on absorbe de la caféine, on refait pas le monde mais on défait le parcours prévu.
Ainsi tout compte fait à cinq minutes du départ, on change carrément la trace et Freddy active ses connaissances de la région pour nous dessiner un best of mémorable.



Mise en mouvement peu après et c'est parti dans des enfilades de sentiers tous meilleurs les uns que les autres. Il fait pas chaud de bon matin, le brouillard nous camoufle les paysages et on a pas mal d'humidité pour commencer. Ça glisse un peu c'est excellent pour le pilotage.

Les sous bois sont splendides à l'automne avec des traces couvertes de feuilles. Il nous manque juste le soleil, qui n'arrivera que rarement à percer durant toute la matinée.

Les monotraces sont à classer dans la catégorie haut de gamme. Ultra ludiques et presque quasi permanentes.
C'est un vrai festival de merveilles, qu'il est bon de revivre.
On se régale à rouler partout, sur un bon rythme de balade, et tout s'enchaîne impec sans soucis pour des km qui défilent dans la bonne humeur habituelle.



Passé la première descente à la fraiche, on se réchauffe ensuite dès qu'il faut mouliner pour les grimpettes.
Depuis le début et sur une bonne dizaine de km, le circuit se tortille sans cesse. Dans les combes, sur les plateaux, les monotraces dominent et sont presque reliées entre elles.

Vers le vingtième km, on laisse de côté la partie du circuit qui filait du côté de Cambayrac pour silloner de plus belle vers Cournou.

Les sentiers de Trespouzets et sur les Travers de Glorie sont un pur délice et se concluent par une superbe descente.



 Pour remonter, c'est une bosse tranquille qui revient au hameau de Ventejouls. 
Le petit brouillard reste présent un peu partout.

12 h30 peu après Labouysse au km 33, quelques rayons de soleil timides peinent à déchirer la brume, mais on n'aura pas mieux pour l'instant donc on fait la pause casse croute.



Quatre heures déjà qu'on tartine du sentier caviar, il commence à faire faim. Les petites histoires corses ou marseillaises viennent mettre un surplus d'amusement au milieu de la troupe.




A la reprise, il nous reste deux petites heures pour finir la boucle.
On a volontairement raccourcit la très très longue monotrace (9 km presque) qui parcourait les crêtes le long du GR36, au dessus de Saint Vincent et Celse, pour ne garder que le meilleur sur 5 gros km.
Ça nous a fait une trace moins rude sur des passages qui sont de gros consommateurs de watts.
La petite descente finale très rapide nous amène directement au dessus de Douelle.

La dernière partie est toujours en super monotrace pour passer cinq km de mieux et tailler la sente sauvage dans les Travers de Fontanusse, toujours aussi bons et joueurs, avant de descendre dans la vallée.
Tout en bas à la sortie de route, enfin le soleil se montre.
Le sentier galope encore un bon moment le long du Ruisseau de Flottes (ben oui ça s'appelle comme ça :-)). Il nous reste en suivant une vingtaine de minutes de petite grimpette gentille pour rejoindre l'arrivée.



Le soleil qui a brillé par son absence tout le long, est désormais bien présent et illumine enfin cette superbe journée de vtt. 
Dès qu'on a de la lumière pour faire jaillir les couleurs, ça va encore mieux.

14h30, on est de retour à Trespoux pile poil dans le timing imparti.
50 km et 1200 m de positif environ. On a mis un peu moins de 6h, c'est le bon timing à l'automne.




Un parcours sensass qui reprend le meilleur du meilleur de 2015 et que je me garde de côté pour le refaire, tellement il est extra.
C'est en plus une excellente distance, pas très dure à passer, largement suffisante pour tous, surtout en novembre, et qui permet de s'amuser follement.

La suite du menu c'est autour de la table que ça se passe pour apprécier les multiples saveurs qui nous régalent encore un bon moment.




Que du bon aujourd'hui sur Trespoux.
Et une trace à conserver pour y revenir un de ces jours.
Merci à tous pour ce roulage d'automne. Et bravo Freddy pour la trace.



► Strava -           Roc Trespouzien - 2 ème tour



Final de descente




Toute la troupe gaillarde et joyeuse




Au dessus de Douelle




Que du bon sentier




Franck en balade locale et Freddy traceur de best of




Les deux font la paire




Tout en monotrace




Les indispensables




Pierre




Freddy




Guy




Agitateur Maillon Libre




Patrick - Furious and Fast en 29




Martine à la campagne




Nico




André




Alex

Causerie :

  1. Va falloir prendre un abonnement au Lot........................ou alors déménager !! Super CR comme d'hab !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Gaël
      Le Lot reste excellent, proche, ludique, merveilleux.
      On revient le 5/12 refaire le best of du Roc Cadurcien depuis Begoux:-) Si t'es par là.

      Supprimer
  2. Je prends note !
    Moi je rentre de 5 jours en Sierra de Guara (voir mon blog )

    RépondreSupprimer