Tournée des Igues

20 août 2017

Le Lot - Cahors - Les Igues - Un must !

Voilà en gros le topo vtt prévu ce dimanche matin, pour se balader avec un plaisir XXL. On y va à plusieurs reprises chaque année. C'est proche, fun, varié, etc. 

Au final, c'est une belle réussite de plus, avec une journée ensoleillée et pas trop chaude, un petit vent qui vous accompagne pour rafraîchir, une petite troupe joyeuse, et surtout ce circuit inlassable à parcourir.

► Strava - Tournée des Igues

C'est un avis personnel, mais ce parcours accessible à tous les pratiquants réguliers, concentre ce qui se fait de mieux pour faire une balade vtt.
En solo, pour s’entraîner, en duo, avec un groupe de copains, dans une rando organisée, quel que soit le mode, c'est excellent, ultra ludique, pas trop dur, bien équilibré, et avec un décor super agréable.
A faire sans modération !

Pour se retrouver de bonne heure dans la fraîcheur lotoise (moins de 10°), on fait un rdv classique à Begoux. C'est assurément le meilleur endroit pour démarrer.
Huit volontaires au départ.
José, JeanMi, Guy, Vincent, Bruno, Freddy et moi. Et un jeune aussi Adrien 😊
Que des habitués on va dire, qui ont déjà fait plusieurs fois le tour. Le tour du circuit je parle hein, pas du compteur !! On est vieux mais quand même !



Passé les retrouvailles, les croissants, et les vérifs habituelles, on enclenche le mouvement.
48 km pour 1500 m de positif.
De bon matin vers 8h30, le soleil n'étant pas très haut, la lumière et les couleurs sont superbes sur les premiers chemins et sentiers.

Je vais pas refaire le parcours en détail pour la énième fois, il est bien connu de très nombreux vététistes.
La première difficulté est idéale pour démarrer tranquillement.
Ensuite les sentiers s’enchaînent pour un régal permanent.
Sur les petits causses proches du Mont Saint Cyr, on circule un maximum en monotraces. 
Il y a quelques passages très pentus à gravir dans certaines bosses, pour relier ensuite les superbes descentes entre elles.

Le paysage lotois s'apprécie tout le long, avec des endroits particulièrement beaux à contempler.
Les abords de ce parcours sont ponctués par cinq Igues qu'on contourne en passant tout à côté des cratères.



Une allure de roulage homogène nous permet de progresser régulier, et un peu après midi on rejoint la gariotte au dessus d'Arcamal. 
35 km de parcouru, l'endroit et le timing sont parfaits pour avaler un petit sandwich.

Après la pause, quinze km à peine à faire pour finir, mais encore quelques difficultés à passer et pas des moindres.
La chaleur se fait discrète aujourd'hui, et le petit vent frais nous permet toujours de rouler sans surchauffe. Top météo !
Après chaque montée il nous tarde toujours la descente suivante. Même en les connaissant, ça reste excellent.

La dernière bosse après l'autoroute est certainement la plus rude de toutes. 
Toute en monotrace, elle est délicieuse à faire pour le décor, mais usante pour le physique. 
La partie haute se redresse vigoureusement en zigzaguant entre les chênes, et elle reste assez longue à passer.



En sortant du sentier en haut, il nous reste un peu moins de quatre km, dont la très bonne descente finale.
On retrouve juste après les bords de vignes, passés le matin juste au dessus, et vers 13h30, c'est finit. 
En cinq heures de temps on a fait le plein de supers sensations. 
Rien à enlever de ce parcours parfait ! 
Si vous êtes en bonne forme physique et avec la technique qui va bien, vous arrivez presque à passer partout sur la selle en montant, à part dans la bosse des Galinières, où les gravières et la pente s'associent pour rendre les virages quasi impossibles, même si elle s'améliore années après années celle là.
Le reste ça passe partout en montant. Grâce au vélo aussi faut bien le dire.
C'est la première fois que je faisais ce parcours avec le Yeti, et il se régale à avaler tous les obstacles en montant.

Bon on mange un peu non ?!!
Sur la petite place devant la salle des fêtes, une fontaine en forme de vase permet de se rafraîchir, et juste à côté on trouve de quoi installer la table pour le petit graillou final.

Eh bien voilà, tout est bien qui finit bien ! Un peu de vélo, un joli ride, une super journée. 
Comme d'hab quoi !
Bye bye.
A un de ces jours très vite.


Huit au Mont Saint Cyr
Adrien Guy Bruno JeanMi José Yves Freddy Vincent





Départ de Bégoux





Le soleil, les couleurs, le top !





Dans les combes





Cahors vu d'en haut





Arrêt photo encore





Deux époques, deux pratiques - Un 26 pouces et un VTTAE





La gariotte au dessus d'Arcambal





L'Igue d'Arcambal - On est passé à gauche cette fois en descendant





La ligne droite finale - Ça sent la bière enfin !!





Déjà des pubs pour la Saint Micheloise - Le Lot encore 😊





On est pas bien là ?!!





C'est depuis l'apparition des téléphones mobiles que les selles sont fendues
Eh oui vous saviez pas tout !





C'est pour ça qu'on roule 😊




Causerie :

Taper la causette :-)