Replay Saint Micheloise

11 novembre 2014

L'automne est assurément la meilleure des saisons pour faire du vtt. Les couleurs sont splendides !
Chaque sortie avec le vtt vous en met plein les yeux. 

Et quand en plus vous vous retrouvez dans le Lot pour sillonner une des innombrables superbes traces qui sont en
surnombre dans cette région, là c'est le top !

Pour souligner encore un peu plus l'ambiance à venir, on se retrouve en bon nombre pour ce défilé du 11 novembre. On est 13 au départ, treize à rouler, très à l'aise, très étroits (égale seize :-)) dans les sentiers, et toujours 13 heureux à l'arrivée.


Bon c'était énorme encore comme regroupement festif. 

Le Lot c'est bien (encore une vérité), mais où est ce qu'on est là ?
A Cours tiens pardi.
Petit patelin sur les Causses lotois.


Tous les ans depuis 13 ans (encore ce bon chiffre), on peut venir ici en septembre pour une superbe rando raid, la Saint Micheloise.
J'ai pu apprécier énormément l'édition précédente ici même en 2013.

Arrivés à la fraîche vers 8h00, les premières gelées blanches nous accueillent dans les vallées. Sur les plateaux, on est à six degrés heureusement.
Le soleil est déjà là, ça sent le bon plan.


Le parking est bien garni. Christophe, Jeff, Freddy, Didier, Guy, Eric, 2 Jean Luc, Raphaël, Félix, Momoye, Nico, et moi. 

Ça cause, ça déconne, ça chambre, bref ça change pas.

Quand le plan se met en place une quinzaine de jours avant, on devait partir sur le 60 km. Sur place, on décide plutôt pour en profiter un peu plus et gérer au mieux le timing, de faire que le parcours 47 km. Ce sera suffisant surtout ici, où c'est quand même plutôt vallonné.
Freddy qui a fait déjà les deux parcours cette année, nous a fait une trace qui reprend le meilleur des deux boucles.

Deux ou trois photos plus tard, ça pédale joyeusement. On se retrouve vite fait dans les sentiers pour débuter parfaitement.
Emportés par l'élan et l'enthousiasme, peu après une belle monotrace dans la première descente on enquille un chemin basique, et pour ceux qui taillent la trace sans trop regarder le gps bien sur, on déboule comme des bourrins vers en bas. 
Bon allez on remonte.
La bonne option reprise, c'est nettement mieux pour terminer la descente de ce fabuleux sentier. Top !

Début du parcours idéal entre les bosses et les descentes joueuses, et en groupe c'est toujours un roulage XXL au niveau de l'ambiance et du plaisir. 



Dans les combes, ça pèle et on tarde pas pour remonter sur les plateaux pour se réchauffer.

Les bosses en général par là-bas sont plutôt corsées, mais ça reste faisable.
Celle de Miralasse par contre, n'a pas rencontré de succès et de l'avis de tous, elle est trop dure pour une rando ou un raid de ce type. 
Bon c'est pas un problème, et c'est loin d'être bien dommageable, mais les énormes passages sur les quelques pierriers sont plus qu'éprouvants et au final ça fatigue déjà sur le tout début du circuit. Les gars qui la passent intégralement se comptent à peine sur les doigts d'une main. 
Je suppose que certaines années on doit y descendre et s'y régaler plus que de raison.

Sur le haut quelques belles habitations, avant de passer sur l'autoroute. Joli visuel par ici.
On enchaîne sur la crête, et ça repart vers les combes pour une nouvelle super dégringolade dans les bois.

Remontez à Mels et poursuite vers un top single du coin qui ondule sur les falaises, pour rejoindre Laroque Des Arcs. Excellent, et toujours un peu meilleur à chaque passage :-). 
La descente finale achève d'embellir la trace.

Bon et maintenant ?
C'est par là-haut la suite. Une bosse classique, épaisse et top. Faut la mettre en veilleuse en bas, si on veut espérer la faire intégrale. Mais ça se fait. 
Y en a un qui a dit qu'il y avait juste vingt mètres de difficile à mandonné. Alors je sais pas ce qu'y fument certains, mais en fait il y a une grosse borne de difficile et vingt mètres extrêmement dur oui, où c'est limite si ça passe. 
En tous cas super bosse, pour aller chercher de belles descentes.
Arrivé sur le plateau, ça continue de grimpouiller un peu dans les singles.



Le terrain est impeccablement bon sur tout le long.
Pour bonifier le roulage, Freddy nous a concocté les meilleurs passages pour rejoindre Valroufié avec du bon à tous les étages. La trace originale du 60 empruntait des routes et des chemins classiques par moments et donc l'option variante nous emmène du très bon sous la roue.

Tiens une citation de notre ami Guy, à propos de certains morceaux de parcours parfois qui n'apportent rien ou qui ne comptent pas car c'est pas heureux



Sa formule à lui, c'est que ce sont des passages contemporains,  De contemporain, on arrive vite à comptant pour rien :-)

Bon on s'amuse, on délire, et on s'allume volontiers aussi parfois dans les bosses, que du bon quoi !



Petite pause au Château de Roussillon, visible sur une plaine opposée lors d'un arrêt buffet. 


Les traversées de villages lotois sont bienvenues aussi pour agrémenter le parcours.
La région est super belle pour se balader, surtout dans ces décors multicolores d'octobre novembre. Et ce qui reste le top ici, ce sont ces sentiers enfouis sous des tunnels de buis. Véritable splendeur.

Après les combes de Valroufié, on enroule de la manivelle pour la grimpette vers Francoulès. Trois ou quatre épingles plus haut, la fin du sentier nous pose directement au pied d'une superbe demeure lotoise. Joli tout ça. 



Traversée du bled et à gauche on s'incruste dans une petite sente sauvage qui entame la descente on ne peut mieux.. Belle trouvaille. C'est court mais ravissant.
Pour la suite, c'est moins heureux avec une route jusqu'en bas.

Retour aux délices en bifurquant à droite, Les bords du ruisseau La Rauze, c'est du très bon, Une trace large qui permet de filer rapidement le long du cours d'eau. Multi colore c'est une merveille inondée de feuilles. 


On repasse l'autoroute sous les piles du viaduc et ça repart dans les sentiers vers un vieux moulin.
Un des plus beaux passages peut être que celui là. Sentier magnifique,  De nouveau les tapis de feuilles jaunes vifs ensoleillent le sous bois. Lumineux !

Bon ça a été un passage excitant en plus, avec deux ou trois énergumènes du groupe qui se sont mis en tête de le faire vite et même très vite. Wouh!! Séquence sauve qui peut excellente.
On est toujours au bord du même ruisseau qui parcours cette vallée.


On se regroupe proche d'un petit pont un peu plus loin. 35 bornes il en reste dix environ.
On va où Chef maintenant?
- C'est par là.
Cap vers en haut sur une belle piste, idéale pour reprendre de l'altitude.



Ça monte en causant au début, on sort l'appareil pour quelques photos, et puis y a toujours quelqu'un pour appuyer un peu plus, et derrière un autre qui descend quelques pignons pour taquiner la foule, c'est le scénario habituel. Et voilà comment ça finit en zone rouge tout là-haut. Belle bosse !

Le hameau où on fait redescendre le cardio, ça s'appelle Gironde. Y a pas de hasard je crois. Du latin "gyrus" ou "gyrare" qui veut dire cercle, boucle ou encore tourner en rond, je pense que c'est un joli clin d’œil à cette anecdote à venir.
On enquille une belle trace en descente. Monotrace rapide avec des petits dévers, c'est top encore, un final en épingles, très bon passage tout le long.
Et deux trois minutes plus tard en bas, nous revoilà à notre petit pont qu'on a quitté il y a quinze minutes.

Une super boucle bonus qui vient nous mettre un supplément de bonheur. Bravo ! Séquence aussi belle que drôle au final. Bien souvent les sorties en groupe comme ça, sont saupoudrés de ces belles trouvailles improbables qui relèvent encore le plaisir d'un cran ou deux.



Pour se remettre en marche vers l'arrivée, on prend l'option GR, pour remonter vers Gironde mais de l'autre côté et la bonne trace est récupérée en milieu de bosse.
Une monotrace pour finir de revenir sur le plateau.
Rude grimpette le long des petits muets de pierre. Faut du jus pour passer et jusqu'en haut, rendement pas sensass sous la roue. Caillasse mobile, fort pourcentage, tout ce qui va bien pour vous mettre à la peine.

On souffle sur un bout de route, avant de se faufiler sur une belle petite sente en bordure de petites colonnes rocheuses qu'on apercevra seulement une fois en bas en se retournant. Une descente bien planquée et agréable encore.

Pour la suite, faut repuiser dans l'énergie encore disponible pour la dernière bosse. Pas la plus simple.
Deux km de sentiers, dont la première partie fraîchement ouvert est infaisable.
C'est une super trace du reste, fait de multiples dévers hyper glissants, très belle à descendre sans aucun doute, mais en montant c'est du pédestre sur les quatre ou cinq cents premiers mètres.

Passé cette difficulté qui a du paraître longue après 60 bornes intenses, on peut se remettre en selle pour une petite descente brève mais affolante, avant de reprendre le sentier montant. Ca grimpe encore pas mal, mais ça se fait sans problème.



Le village de Cours apparaît quand on sort du sous bois.
La petite monotrace finale pour achever d'arriver sur le plateau termine bien la balade.
Un petit km de goudron pour se détendre et nous voilà rendu.



Le Garmin est à 44 km avec 1700 m de D+. 5h50 de temps total.
Sort les bières vite !

Quand c'est finit sur la selle, on se pomponne un peu, on attache les montures, et la fête continue sur le ravito final bien entendu.
Treize à table et là encore, y a pas de fainéants. Impensable de finir une rando sans cette dernière séance toujours modérément arrosée et vivement appréciée.
Du bon vin, de la bonne bière, de bonnes saveurs variées et un paquet de bons mots. Du bonheur simple encore !!



Un replay Saint Micheloise sur un bon parcours de 45 km, bien suffisant en difficulté et en longueur pour une sortie d'automne. 
50 km maxi ça reste la bonne distance, et ça occupe bien la journée.
Tout ça en suivant le guide et en prenant le meilleur des traces.

Le 60 était parait il très dur à faire cette année pour passer le D+. Je tenterai à l'occasion de revenir le faire sur une journée si je peux.

Selon les années, les traces évoluent et ne peuvent pas toujours être meilleure ou toujours améliorées, mais ce qui est sur là-bas, c'est que le déplacement mérite qu'on y soit en bon nombre.
En attendant l'an prochain pour être là j'espère le Jour J.

Vive le Lot, l'automne, le vtt et toutes les bonnes choses qui vont de pair avec ce genre de sortie.
Merci Freddy pour la trace qui allait bien (et le petit bonus extra :-)) et merci à toute la troupe pour ces supers moments et vivement la suite.



► Strava -          Replay Saint Micheloise


Le casting du jour dans les singles lotois


Freddy




Didier




Raphaël




Nico




Guy - Eric




Felix




Momoye - Jean Luc




Toute la troupe







Jean Luc




Christophe - Jeff




????



Que du bon temps !!


Causerie :

  1. Salut Yves, encore un super compte rendu plein d'enseignements pour le traceur que je suis. Je vois que vous vous êtes régalés lors de votre périple autour de Cours. Tant mieux. Il est difficile de se renouveler chaque année et de mettre 100% de single à tous les coups même si le coin en regorge. Dimanche j'en ai encore trouvé 2 qui valent le détour. Pour l'année prochaine, SCOOP pour ton blog : la 14ème Saint Michéloise sera un peu plus technique, avec plus de plus singles, un peu moins longue et avec moins d'un Km de goudron.
    J'espère t'y voir, ce sera certainement un très bon cru !
    A+ Patrick

    RépondreSupprimer
  2. Salut Patrick
    Effectivement on s'est régalé. Ce qui est le cas chaque année du reste.
    L'an prochain, je devrais être là le Jour J et quel que soit le parcours, je suis pas inquiet, ça va plaire à tout le monde encore.

    RépondreSupprimer